Créations

Insolite comme toute chose ordinaire - Installation/lecture dans le paysage (2016)
Création du 28 mai au 5 juin 2016 - Louzy, Marnes, Saint-Jean-de-Thouars, Thouars (79)
Résidences de création de février à mai/juin 2016

En 2016, durant plusieurs semaine, le Collectif l'art au quotidien a été sur les routes du Poitou-Charentes  … Dans l'entre diront certains … en amont pour d'autres … à l'intérieur du processus de création pour nous … On a marché, on a regardé, on a écouté, on a rencontré, on a échangé, on a interrogé, on a découvert.... On a sillonné le territoire du Thouarsais (dans le département des Deux-Sèvres), à la rencontre de ses lieux de vie, de ses habitants, de ses lieux "en suspension" … de ses "Paysages" …  Envie d'en savoir plus ?
Cela nous a mené jusqu'à la création d'Insolite comme toute chose ordinaire … à Louzy, à Marnes, à Saint-Jean-de-Thouars et à Thouars (quartier des Capucins) ...  4 communes du Thouarsais. L'installation/lecture dans le paysage, Insolite comme toute chose ordinaire a alors dessiné une cartographie singulière de ce territoire. 

Partir à la rencontre d'autres territoires, d'autres Paysages ...    En diffusion : nous contacter pour toutes informations complémentaires


Avec cette nouvelle création, le Collectif l’art au quotidien poursuit sa réflexion sur la notion de Paysage à travers le processus de création in situ et souhaite plus particulièrement ici questionner l’infini variation du point de vue.
Pour ce nouveau dispositif de création in situ, le Collectif  a fait appel à 5 auteurs, d’univers et de genres littéraires différents, dans le cadre d'une commande d'écriture. Un travail d'écriture qui a donné lieu à une partition textuelle plurielle et à la création d’une "Installation/lecture" in situ dans le paysage", proposée sous la forme d'un parcours/promenade à géométrie variable, composé de tableaux, et recréé pour chaque site. 
Une invitation à plonger dans le paysage à travers différents points de vue mis en espace de manière totalement singulière pour chaque site. Une mise en espace qui "met en jeu" le spectateur/promeneur comme partie intégrante du parcours/promenade et de chaque tableau, par la marche, et la recherche et la découverte d'un ou plusieurs point de vue. 

Soit autant d’approches du paysage comme autant de variations sur le point de vue. 
Aussi la question posée ici est : Qu’est-ce qui pour vous fait paysage ?
Les notions de paysage urbain, paysage rural, paysage nocturne, paysage intérieur, paysage onirique, mais aussi de paysage politique, poétique sont autant d’approches, de points de vue que nous offrons à la méditation des spectateurs/promeneurs, qui par leur présence habitent et nourrissent cette réflexion et cette recherche.

Auteurs de la partition / Direction artistique  / Mise(s) en espace : Sylvie Cavacciuti et Sophie Maillard
Textes : Jean-Paul Curnier / KitsouDubois / Jean-Charles Massera / Jacques Rebotier / Cécile Wajsbrot
Composition sonore & musicale  : Ronan Maillard
Accompagnement à la mise en espace et coordination : AnSo Raybaut-Pérès
Artistes/Interprètes : Caroline Espargilière, Sophie Maillard et Patricia Mojeron (Olivier Constant à la création)
Conception dispositifs sonores : Ben-Jamin Karamehmedovic
Équipe technique : Pierre Bergan (Régie générale et mise en lumière), Enzo di Meo (technicien son)

Production : Collectif l'art au quotidien
Et l'accueil en résidences et la collaboration des Communes de Louzy, Marnes, Saint-Jean-de-Thouars, Thouars (79)
Le texte Insolite comme toute chose ordinaire a reçu l'Aide à la création d' ARTCENA

Photo : © Jehsong Baak

__________________

Un jardin/un auteur
Dispositif d'écriture, de création artistique et d'expérimentation in situ pluridisciplinaire
Pour la première édition d’un jardin/un auteur, nous avons collaboré avec l’auteur Jacques Rebotier. Cette collaboration a donné lieu à la création de Florilège(s), parcours théâtral, sonore et plastique in situ.
Pour sa deuxième édition, nous avons poursuivi le travail avec l’auteur, jardinier, paysagiste Gilles Clément. Cette collaboration s’est inscrite dans le cadre d’une commande d’écriture donnant lieu à l’écriture d’un texte inédit, et à la création de Belvédère.
A l’image du vivant en perpétuel mouvement, Belvédère donne à entendre, à voir et à vivre le processus de création artistique dans toute sa transformation, en proposant différentes formes de création, et de rendez-vous publics.


Belvédère - Installation/Promenade dans le paysage (2013)
Installation/Promenade in situ, d’après un texte de Gilles Clément

Création du 16 au 25 mai 2013 - Résidences de création de mars à mai 2013
Toit de la base sous-marine de Saint-Nazaire (44)
Le théâtre, Scène nationale de Saint-Nazaire, en co-réalisation avec LE LIFE / Ville de Saint-Nazaire


Belvédère – promenade dans le paysage prend la forme d’un parcours déambulatoire pluridisciplinaire, et convie le spectateur/promeneur à une sorte de conversation avec le lieu, avec toutes les voix dont il se fait l’écho et avec ce qu’il recèle d’ombre et de lumière.

"Regarder pourrait bien être la plus juste façon de jardiner demain" - Gilles Clément.
La proposition faite ici au spectateur/promeneur est bien celle d’expérimenter littéralement la position de "spectateur jardinier, regardant jardinant", pour donner à voir et à entendre combien il y a de possibilités d’avenir à entrer en état de connaissance avec l’inventivité du vivant. Conçu pour la fin de journée, autour du point de bascule du jour à la nuit, Belvédère est une composition en tableaux invitant le spectateur/promeneur à la contemplation (une version diurne peut être envisagée - nous consulter). Belvédère – promenade dans le paysage peut être conçue comme une déambulation autonome ou sous la forme d’une promenade guidée. Une création à "géométrie variable" qui se compose et se recompose en fonction des espaces et des lieux. C’est à dire  une composition en tableau, comme autant de points de vue sur le paysage, qui chaque fois viennent recomposer une œuvre singulière en conversation avec le site. 

Auteurs de la partition / Direction artistique  / Mise(s) en espace : Sylvie Cavacciuti et Sophie Maillard / Textes : Gilles Clément / Écriture Chorégraphique : Peter Gemza / Conception Sonore : Anita Praz / Composition musicale : Ronan Maillard / Mise en lumière : Pierre Bergan / Création costumes : Myriam Martinez / Accompagnement à la mise en espace et coordination : AnSo Raybaut-Pérès / Artistes/Interprètes : Yano Benay, Bénédicte Davin, Samuel Dutertre, Marlène Rostaing, Armel Veilhan (et les voix de Caroline Espargilière, Emmanuelle Lafon, Matthieu Sampeur, Sophie Maillard) / Conception dispositifs sonores : Ben-Jamin Karamehmedovic / Régie générale et équipe technique : Frédéric Lecoq (régisseur général), Enzo di Meo (technicien son) et Marc Joseph (technicien lumière)  
Photographies : Alfred Mauve


Belvédère - Les Canapés Observatoires (2011)
Installation plastique et sonore in situ, d’après un texte de Gilles Clément

Création les 16, 17 et 18 septembre 2011
Potager du Roi à Versailles
Festival Plastique Danse Flore


Observatoires du paysage, espaces d’écoutes, cairns balisant le chemin, mais aussi lieu de repos, de rencontre et de convivialité, "Les Canapés Observatoires" ont été initiés en 2011 sur la base d’une installation plastique et sonore. 
Pensée en fonction de chaque lieu d’accueil, cette installation est composée et dessinée chaque fois de façon singulière. Cette installation a été conçue comme un parcours composé de canapés et fauteuils (5 à 8 pièces). Chaque canapé (et fauteuil) est un point d’observation unique, un belvédère donnant sur un aspect particulier du paysage offert à la contemplation, développant une esthétique singulière tant en terme plastique, qu’en terme de texte et d’invitation à rentrer dans le paysage. Lieu de pause balisant le grand ouvert, chaque canapé (et fauteuil) permet au promeneur de prendre ce temps nécessaire d’écoute, de regard, de repos et de méditation, confortablement installé. 

Direction artistique et mise(s) en espace : Sylvie Cavacciuti et Sophie Maillard / Textes : Gilles Clément / Conception sonore : Anita Praz / Conception dispositifs sonores : Ben-Jamin Karamehmedovic / Avec les voix de : Yano Benay, Bénédicte Davin, Samuel Dutertre, Caroline Espargilière, Emmanuelle Lafon, Sophie Maillard, Marlène Rostaing, Matthieu Sampeur, Armel Veilhan / Technicien son : Enzo di Meo 
Photographies : Alfred Mauve

Production : Collectif l'art au quotidien
Coproduction Le Life/Ville de Saint-Nazaire, Le Festival Plastique Danse Flore, L’EPCC du Château de La Roche-Guyon
Avec le soutien de : Association Beaumarchais - SACD – Bourse à l’écriture (arts de la rue)

En diffusion : nous contacter pour toutes informations complémentaires 


Florilège(s) (2009)
Parcours théâtral, plastique et sonore in situ, d'après des textes de Jacques Rebotier

Création mai/juin2009
Jardins d’Eole (Paris 18ème),  Parc des Buttes Chaumont (Paris 19ème), Parc de Belleville (Paris 20ème)/Festival "Et Vingt l’Eté…"

Un Jardin/Un Auteur est un dispositif d’écriture, de création artistique et de réflexion in situ qui souhaite interroger l'état de nos rapports à la nature et au vivant, et la place que nous leur accordons dans la pensée et la construction du monde d’aujourd’hui et de demain, en faisant se rencontrer "l’espace-jardin" avec l’écriture d’un auteur. Pour la première édition en 2009, c’est à partir de textes glanés dans l’œuvre de Jacques Rebotier, que Florilège(s), parcours théâtral, plastique et sonore in situ, est créé. Proposé entre mai et juin dans 5 jardins et 3 arrondissements à Paris, Un Jardin/Un Auteur- Florilège(s) est une invitation à circuler d’arrondissement en arrondissement. Des florilèges recréés pour chaque jardin, des temps de rencontre et d’échange, une exploration de la place du jardin en milieu urbain.

Direction artistique et Mise(s) en espace : Sophie Maillard et Sylvie Cavacciuti / Textes : Jacques Rebotier  / Conception sonore : Anita Praz / Conception dispositifs sonores : Ben-Jamin Karamehmedovic / Interprètes : Hugues Dangréaux, Nathalie Houzé, Sophie Maillard / Régie générale : Gérard Combes

Production : Collectif l'art au quotidien
Avec le soutien de : Ministère de la Culture et de la Communication : DMDTS et DRAC Ile-de-France; Ville de Paris; Mairies du 18e, 19e et 20e arrondissement / Paris Culture 20e - Festival "Et vingt l'Eté..."

____________________


Variation d’une rive à l’autre
Dispositif d’expérimentation et de création(s) in situ

En 2004 et 2005, le Collectif L’Art au Quotidien a conçu et réalisé Variation d’une rive à l’autre, dispositif d’expérimentation et de création in situ mené dans l’est parisien, le long du canal de l’Ourcq. Mêlant la création à la réflexion sur la place de l’art dans l’espace public et sur la circulation dans la ville, Variation d’une rive à l’autre proposait de découvrir et vivre autrement des paysages, des espaces et lieux du quotidien renouvelés par des regards d’artistes.

Variation d'une rive à l'autre Diurne (2004)
Promenade artistique diurne
Création septembre 2004
Canal de l’Ourcq/Paris-Pantin-Bobigny

Initié en 2004 et pensé sur deux années, Variation d’une rive à l’autre a donné lieu en septembre 2004 à une promenade artistique diurne proposée à vélo sur 7km le long du canal de l’Ourcq de Paris 19e à Bobigny, en passant par Pantin. Une "œuvre site" balisée d’une rive à l’autre, d’une ville à l’autre, d’installations plastique, sonore, chorégraphique et théâtrale évoquant la symbolique du passage et de frontière. Cette promenade artistique a été accompagnée durant plusieurs mois en amont d’un certain nombre de rencontres et de stages.

Direction artistique et Mise en espace de l'ensemble du dispositif : Sylvie Cavacciuti et Sophie Maillard

Pour ce premier volet, Variation d’une rive à l’autre a été fabriqué en collaboration avec Julie Desprairies (Cie des prairies) pour la danse, Christine Groult (Musicinsitu), Catherine Pougeol, Hubert Michel et Ludovic Fresse pour la musique, Geneviève Schwoebel (Cie La Délivre / La Petite Fabrique) pour le théâtre, et Denis Tricot (Tricot et Cie) pour les arts plastiques.


Variation d'une rive à l'autre Nocturne (2005)
Promenade artistique nocturne
Création septembre 2005
Canal de l’Ourcq/Paris-Pantin

En 2005, le Collectif l’art au quotidien a poursuivi cette Variation en proposant aux artistes associés sur ce second volet, l’écriture d’un  parcours artistique nocturne toujours en lien avec le canal de l’Ourcq, et s’enfonçant plus avant à l’intérieur de Pantin et de Paris 19e.
L’élaboration de ce parcours s’est appuyée sur une dynamique de collectage de paroles centrées sur les notions de passages et de frontières. Des rencontres et des échanges ont ainsi été menés durant tout le premier semestre 2005 avec des habitants et des acteurs locaux des villes traversées, et professionnels de la ville. La parole récoltée ainsi que la pensée qui en a été extraite, ont constitué les "matériaux premiers" de la création.

Direction artistique et Mise en espace de l'ensemble du dispositif : Sylvie Cavacciuti et Sophie Maillard

Pour ce second volet, Variation d’une rive à l’autre a été fabriqué en collaboration avec Malte Martin (graphiste, plasticien), Praline Gay Para (conteuse et auteur), Catherine Pougeol et Hubert Michel (compositeurs), Sandra Martinez- Kiwat Cie (chorégraphe), et Samuel Mary (éclairagiste).